Juju Alishina

Femme

Japonaise

Mariée

Née à Kobé Japon le 12 mai 1963

Habite à Paris France

Directrice de la Cie NUBA depuis 1990

 

Chorégraphies 1990 - 1997

Chorégraphies 1998 - 2018

 

Photographies de Juju Alishina

Photographies par Juju Alishina

 

Livre1(Japonaise)

Livre2 (Française)

Livre3 (Anglaise)

Ecriture dans le magazineTH43

Ecriture dans le magazineTH45

Ecriture dans le magazineTH46

Ecriture dans le magazineTH47

Ecriture dans le magazineTH48

Ecriture dans le magazineTH49

Ecriture dans le magazineTH50

Ecriture dans le magazineTH51

Ecriture dans le magazineTH52

Ecriture dans le magazineTH53

Ecriture dans le magazineTH54

Photo : Jean-Claude Flaccomio

 

JUJU ALISHINA

Juju Alishina  est une chorégraphe et danseuse japonaise, née à Kobé, au Japon. Formée à la danse traditionnelle japonaise et au Butô, Juju Alishina a débuté sa carrière professionnelle au sein de la compagnie Byakkosha à Kyoto en 1982. 

En 1990, elle a fondé à Tokyo sa propre compagnie NUBA, au rayonnement international. Une des particularités de la compagnie NUBA réside dans l’atmosphère d’ombre et de fête qu’elle produit, en restant attachée également aux cérémonies de l’ancien Japon et de la danse asiatique.
 
Dans sa première période (de 1990 à 1997 à Tokyo), Danse Compagnie NUBA a travaillé avec plus de 40 danseur(se)s et une équipe de 35 personnes. Les spectacles furent présentés au Japon, aux Etats-Unis, en Europe, avec une participation dans de nombreux festivals internationaux. Son style est apprécié comme étant “un fin mélange de danse traditionnelle et d’avant-garde”.

En 1998, Juju Alishina s’installe à Paris et monte l’association NUBA en France. Elle continue ses activités pédagogiques et artistiques avec de nouvelles équipes françaises.

A partir de 2001, et jusqu'à aujourd'hui, elle donne des cours réguliers à Paris. 
Avec les cours et les stages en France et l’étranger, la Méthode Alishina a déjà fédéré des milliers d'élèves.
 
En 2004, Juju Alishina a reçu la commande de créer une chorégraphie pour la "Cérémonie d'ouverture du congrès fondateur de l'organisation mondiale". Ce spectacle avec 20 danseur(se)s a été présenté au Palais des Congrès de Paris, en présence de présidents européens et de nombreuses personnalités politiques, y compris Bertrand Delanoë et Jacques Chirac.

De janvier à mai 2007, Juju Alishina a été l'invitée de l’Université Denison (Ohio, Etats-Unis), en tant qu’artiste chorégraphe et pédagogue, dans le cadre du séminaire « World Danse » du département de danse de l’université. Tous les ans, deux professeurs de pays différents sont sélectionnés par le biais de ce concours. 2006-2007 était l’année du Japon et Juju Alishina a été choisie parmi les professeurs japonais du monde entier.

En 2008, elle a donné des masterclasses à Juniata College (Pennsylvanie, Etats-Unis) dans le cadre universitaire.

En 2011, elle est invitée à participer à la Fête de la danse au Grand Palais à Paris où elle intervient en tant que représentante de la danse japonaise.

De 2011 à 2014, Juju Alishina a organisé plusieurs séances d’improvisation Butô avec les musiciens et les danseurs, ces événements (nommés SOKKYO) ont été soutenus par la Spedidam.

En 2012 et 2013, elle a travaillé en tant que membre du jury national du concours  “Danse avec ton CROUS”, qui s'adressait aux étudiants de toutes les universités françaises.

Le livre « Le corps prêt à danser – Secrets de la danse japonaise selon la méthode Alishina »  est paru en version originale au Japon en 2010, en version française en 2013 et en version anglaise en 2015. Les livres sont dans les librairies de toutes l’Europe, Aux Etats-unis, Canada et Australie. Cette méthode est construite à partir d'une recherche approfondie et variée des formes de danse asiatiques et de l'expérience vivante du corps dansé de Juju Alishina.

Aujourd’hui, Juju Alishina est considérée dans le monde comme une des figures incontournables du Butô, et la compagnie NUBA est une Compagnie de Butô qui inspire la danse contemporaine en mutation ; elle est à la fois la plus grande et la plus solide structure de danse Butô en France.



"Toi" cerné(e) par nationalité, époque, milieu, position,et par tes propres traits.

Est-ce cela qui dès l'origine cerne le soi ? Où trouver le "choix"? Ce "corps"que tu n'as jamais pu fuir de ta vie, lui aussi te cerne.

Mais c'est du coeur de cet encerclement même que surgit le "BUTO"né d'un désir de dépassement commun à tous les hommes.

C'est pourquoi le BUTO peut être reconnu dans le monde entier et pratiqué par toutes les nationalités. /

Juju Alishina (2002)

HOME